L ‘identité visuelle regroupe l’ensemble des éléments d’identification visuelle qui permettent de reconnaître l’organisation. Elle peut se résumer à un logotype ou nécessiter un système d’identité visuelle : des associations d’éléments graphiques organisés entre eux. Ces signes de reconnaissance sont réglementés dans une charte graphique, un outil de référence plus ou moins complet qui définit des règles d’utilisation de la communication, assure la cohérence de la marque et permet d’identifier l’émetteur du message.

C’est le document de référence qui oriente les utilisateurs vers les bonnes pratiques à même de respecter l’image de l’organisation. Dans certains cas, une charte graphique devient vite indispensable.

Une charte graphique, dans quels cas ?

  • Plusieurs collaborateurs utilisent des outils de communication.
  • Plusieurs collaborateurs éditent, conçoivent, publient des documents.
  • Des prestataires extérieurs exploitent la communication (franchise, point de vente, unités de production…).
  • Le personnel en charge de la communication est amené à changer (prestataire en communication ou design, services internes à l’entreprise, personnel en charge du marketing…).

Le contenu d’une charte graphique

Dans les cas les plus simples, elle contient quelques indispensables :

  • Les cas conseillés et déconseillés d’utilisation du logotype et de ses variantes.
  • Les couleurs obligatoires (cmjn, rvb, pantone), les couleurs d’accompagnement recommandées.
  • Les typographies obligatoires, recommandées, de remplacement éventuel.
  • Les principes de mise en page sur les outils les plus récurrents (carte de visite, papier entête, enveloppe…).

Le contenu peut vite s’étoffer en fonction de la complexité de l’organisation, de la structure de la marque ou de ses effectifs. Ce qui peut se résumer à un document de seize pages pour une PME peut vite se transformer en catalogue pour une multinationale !

Deploiement de charte graphique

Une carte heuristique de charte graphique

Se projeter dans la future utilisation de la charte permet de définir des objectifs cohérents en rapport avec l’usage qui en sera fait. Inutile d’y faire figurer des exemples qui ne sont jamais produits ou qui ont peu de chance de se concrétiser ! Pour identifier les cas d’utilisation d’une charte graphique, la création d’une carte heuristique permet de grouper les thématiques et de déceler les rapprochements pertinents.

Au-delà des éléments indispensables, il est préférable de concevoir une charte graphique facilement adaptable à son environnement dans laquelle des systèmes de mise en page permettent de s’adapter aux situations inexplorées. Plutôt que de tendre à l’exhaustivité des cas de figure il est préférable de donner une méthode pour assembler n’importe quelle composition. Plus le système est construit avec logique plus la charte graphique sera facile à utiliser.

Quelques astuces de charte graphique

Cotation d'un logo dans une charte graphique

Un système de cotations

  • Définir des personas d’utilisateurs, sonder l’usage.
  • Organiser des systèmes de cotations qui s’appuient sur les proportions du logo pour déterminer les dimensions à appliquer aux mises en page.
  • Optimiser sa charte graphique comme un mode d’emploi sans texte.
  • Réduire les variations de mise en page au maximum.
  • Exclure les exceptions.
  • Inclure un glossaire référençant tous les cas pratiques.

Comment faire appliquer sa charte graphique

Mettre au point une charte pour avoir une communication d’entreprise cohérente c’est bien, la faire accepter par ses collaborateurs c’est encore mieux !

Quelques pistes pour une charte graphique facile à déployer

  • Faire le plus simple possible.
  • Créer un document clair et lisible.
  • Privilégier les schémas aux explications écrites.
  • Laisser une marge de manœuvre à l’utilisateur.
  • Détailler les interdits avec humour.
  • Permettre les évolutions.
  • Informer tous les utilisateurs de l’existence de la charte.
  • Rendre disponible la charte au bon endroit.

Une charte graphique a une forte valeur sur la perception de la marque en externe auprès des clients, mais aussi en interne sur les collaborateurs. Décliner le design sur des outils propres à chaque échelon hiérarchique permet l’adhésion de tous les collaborateurs qu’ils soient proches ou non des aspects marketing. C’est dans tous les cas l’occasion de remobiliser ses troupes sur les valeurs de la marque.

Le prix du logo, en détail…

La commande graphique